Tous les centres d'affaire du réseau TBC

60 centres d’affaires
en France et à l'international



Contactez-nous !


Nos services nomades

pic-portable

Les centres d'affaires TBC proposent une gamme très large de services conçus pour les utilisateurs nomades : conférences téléphoniques, softphone, faxtomail. En savoir plus...

Les relations amoureuses au travail : attention aux risques

Selon une étude menée par Monster.fr et l’agence Care de 2012, 30 % des couples se sont formés sur leur lieu de travail.

Si ce fait semble anodin, voir presque entré dans les mœurs, attention toutefois aux complications qu’il peut occasionner au sein de l’entreprise.

Le rapprochement entre collègues pas toujours bénéfique pour l’entreprise

Selon la récente étude de l’institut YouGov pour Marco Vasco, 1 français sur 6 a déjà sexté son collègue.

Il n’est en effet par rare, lors de réunions, de voir certains de vos collaborateurs penchés sur leur mobile. La plupart du temps, ceux-ci consultent leurs mails afin d’assurer un suivi qualitatif de leurs dossiers, mais pas tout le temps. 16 % de ces personnes profitent de ces moments pour envoyer des SMS coquins à un(e) de leur collègue (31 % pour les 25-34 ans).

 

Une fois la phase de déconcentration du jeu de la séduction passée, une autre phase intervient. Gérer une relation sentimentale dans un cadre professionnel n’est pas toujours facile et bon nombre de ces relations sont vouées à se terminer plus ou moins rapidement.

 

Il faut alors assumer de voir la personne tous les jours sur son lieu de travail, garder le sourire et son professionnalisme quel que soit l’issue de cette histoire personnelle.

 

Pas toujours évident de conserver une cohésion d’équipe quand deux membres se mènent une guerre privée ou, à l’inverse, poursuivent une relation qui peut parfois favoriser l’un des membres du couple.

LOVE

La délicate gestion de l’employeur d’une relation amoureuse dans l’entreprise

L’employeur confronté au rapprochement de deux salariés se doit de trouver une attitude appropriée ce qui n’est pas toujours évident.

 

L’article 9 du Code Civil impose à l’employeur le respect de la vie privée du salarié. De ce fait, la vie personnelle du salarié ne peut motiver un licenciement disciplinaire. Toutefois, si une relation amoureuse créé un trouble caractérisé à l’entreprise, la jurisprudence (Cass. Soc. 20 novembre 1991 n° 89-44605, Cass. Soc. 9 juillet 2002 n° 00-45068) justifie le licenciement pour cause réelle et sérieuse.

 

Par ailleurs, l’employeur ne peut insérer de clause préventive dans les contrats de travail de ses salariés qui sera considérée comme nulle, contraire à l’ordre public et attentatoire à la morale et aux bonnes mœurs (Cass. Soc. 7 février 1968, n° 65-40622).

 

Du côté des salariés, ceux-ci se doivent de rester discrets et neutres (cass. soc. 27 janvier 2010, n° 08-45203). De plus, ils ne peuvent utiliser les outils mis à disposition par leur entreprise dans un but autre que professionnel.

Une drôle d’idée venue de Suède

Si en France, le débat n’est pas du tout d’actualité, en revanche en Suède, Per-Erik Muskos, un conseiller municipal de la ville d'Övertorneå, souhaite mettre en place une « pause sexe » rémunérée d’une heure aux salariés.

 

Loin de lui l’idée de favoriser les relations sexuelles sur le lieu de travail, le conseiller municipal voit dans cette mesure la solution pour combattre le stress, améliorer l’activité physique des salariés et augmenter le taux de natalité.

 

Basé sur des études prouvant que le sexe permet de rester en bonne santé, cette idée pour le moins originale, fait débat au niveau national.

 

Sources :

https://www.mbandscott.com/blog/sexe-au-travail-que-risquez-vous/

http://rfsocial.grouperf.com/article/0123/ra/rfsocira0123_0900_8598D.html

http://rocheblave.com/avocats/amour_au_travail/

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/suede-un-conseiller-municipal-propose-une-pause-sexe-au-travail_1882894.html

Connexion à l'Intranet