Les professions libérales doivent se plier à des règles strictes pour l’exercice de leur activité professionnelle. Entre confidentialité, indépendance et veille régulière, les obligations ne manquent pas. Le choix de l’espace de travail est une action centrale à ne pas négliger lors d’une installation ou d’un changement professionnel.

Alors, est-il possible pour les professions libérales de choisir la location d’un bureau dans un centre d’affaire ? Ces derniers réussissent-ils à présenter des critères efficaces pour héberger ces professionnels dans des locaux confortables ? Et surtout, quelles sont les solutions proposées pour s’adapter à ces métiers particuliers ?

Qui sont les personnes en profession libérale ?

Avant de se pencher sur les règles relatives à ces métiers et sur la location de bureaux au sein des centres d’affaires, il est important de rappeler qui sont les représentants de cette catégorie professionnelle.

Dans un premier temps, il faut noter que les professions libérales se divisent en deux parties :

  • les professions réglementées, comme les médecins ou les avocats ;
  • les professions non réglementées, comme les traducteurs ou les formateurs.

Les règles imposées sont plus nombreuses pour les professions réglementées. Par exemple, les professions médicales doivent se plier à des principes éthiques et à un code déontologique particulier. Chaque instance professionnelle précise alors les règles à respecter pour exercer la profession dans de bonnes conditions.

Selon l’article 3 de la loi du 31 décembre 1990, pour s’installer, le professionnel doit obtenir un agrément sous la forme d’un titre ou d’un diplôme. Des contrôles sont réalisés lors de l’exercice de la profession et des sanctions sont encourues en cas de manquement.

C’est donc pour cela qu’il est essentiel de pouvoir garantir aux professionnels le bon exercice de leur métier s’ils souhaitent louer un bureau dans un centre d’affaires.

Professionnel libéral : quelles sont les règles essentielles à respecter ? 

Le secret professionnel et l’indépendance : des piliers fondamentaux 

La relation entre le professionnel et le patient (ou bien le client) doit être basée sur la confiance. C’est notamment pour cela que l’exercice même de ces professions est soumis au secret professionnel.

Ainsi, les échanges réalisés lors des consultations ne doivent pas être divulgués à des tiers. Cette confidentialité concerne aussi les documents qui circulent entre les deux parties.

En plus, le professionnel doit se montrer totalement indépendant, c’est-à-dire qu’il ne doit pas être influencé par des tiers lors de l’exercice de son activité. Ces fondamentaux sont indispensables pour le bon exercice de sa profession.

Le Code pénal précise en son article 226-13 que le secret professionnel est attribué par état ou par profession, par fonction ou par mission temporaire. Chaque corps de métier détient ensuite son propre texte législatif ou réglementaire.

Comment le centre d’affaires garantit-il la confidentialité des professions libérales ? 

Pour permettre aux métiers concernés d’exercer correctement leur activité professionnelle, les services proposés par les centres d’affaires se veulent adaptés : domiciliation et location d’espaces fermés.

Les bureaux privatifs sont plus adaptés que les espaces de travail ouverts pour les professions libérales. Ils permettent de recevoir des clients en toute confidentialité. De même, les conversations téléphoniques ne sont pas audibles par d’autres professionnels comme c’est le cas dans un espace de bureaux partagés.

Enfin, l’ensemble des documents confidentiels est conservé dans des espaces clos. Seul le locataire peut entrer et sortir de son bureau pour les consulter lorsque cela est nécessaire. Le constat est identique si le professionnel souhaite simplement faire domicilier sa structure dans un centre d’affaires.

Pour les jeunes avocats, par exemple, la location de bureau en centre d’affaires est une solution idéale pour s’installer à un coût raisonnable en centre-ville. Cela peut aussi être une solution temporaire lorsqu’il est nécessaire de travailler dans différentes villes en France. La location d’un bureau équipé devient alors une extension du bureau principal de l’avocat.

Se former régulièrement pour mettre à jour ses connaissances 

En plus d’être confidentiels, les échanges doivent être efficaces entre le client (ou le patient) et le professionnel libéral. Pour cela, ce dernier doit assurer au quotidien une mise à jour de ses connaissances.

La formation est donc fondamentale dans chaque domaine pour assurer le bon déroulement de l’activité professionnelle. Certains métiers y sont plus régulièrement soumis que d’autres. C’est par exemple le cas des avocats. Les nouveautés législatives sont fréquentes et il est important d’assurer la mise à jour des connaissances juridiques pour bien conseiller ses clients.

Quelles sont les solutions proposées par le centre d’affaires ? 

En plus de louer des bureaux, il est possible de réserver des salles de réunion pour y faire des sessions de formation avec un matériel adapté : vidéoprojecteur, tablettes, accès internet haut débit.

Les professionnels peuvent alors se réunir à plusieurs dans un espace clos de façon plus ou moins régulière.

Le centre d’affaires peut aussi personnaliser les bureaux à louer en les adaptant aux contraintes du métier lorsqu’il doit accueillir des entreprises du milieu libéral. Par exemple, un dentiste doit avoir accès à un point d’eau pour installer son local. Il est alors accompagné par les équipes pour concevoir son espace de location en fonction des contraintes de son métier.

Par ailleurs, certains centres d’affaires se spécialisent dans des corps de métiers. C’est le cas du Centre d’Affaires des Avocats de Paris qui personnalise ses services pour accueillir les avocats du Barreau de Paris et ceux exerçants à l’étranger.

Ainsi, les services complémentaires apportent une véritable valeur ajoutée aux professionnels qui optent pour ces solutions. L’ensemble des indicateurs démontre l’aptitude des centres d’affaires à devenir des lieux pouvant accueillir pour une demi-journée ou à temps complet des professionnels du libéral.